Archives mensuelles : mars 2013

La baisse du taux du Livret A sera-t-elle bénéfique pour l’assurance vie ?

Déjà abaissé à 2,25% en août 2012, le taux du Livret A a une nouvelle fois été revu à la baisse : depuis le 1er février il est de 1,75%. En concurrence depuis toujours avec l’assurance vie, on annonce que cette nouvelle baisse pourrait relancer le match, mais qu’en est-il vraiment ?

Livret A : hausse du plafond et baisse du taux d’intérêt

Très populaire en France, le Livret A connaît plusieurs changements depuis quelques semaines. Si le 1er janvier son plafond est passé à 22 950 euros (il était de 19 125 euros en octobre 2012), un mois plus tard son taux d’intérêt a été abaissé à 1,75% (il était de 2,25% en août). Même si presque tous les Français bénéficient d’un Livret A, ce placement pourrait être ébranlé par cette baisse. Du coup, il est légitime de penser que des placements « concurrents », comme l’assurance vie, pourraient bénéficier de cette baisse.

En réalité, il s’agit d’un faux débat, puisque le Livret A et l’assurance vie apparaissent davantage comme des produits complémentaires que concurrents. Voici les principales caractéristiques de chacun d’entre eux, cela pourrait vous être utile, notamment si vous devez effectuer des simulations d’assurance vie.

Livret A et Assurance vie, les différences

Le Livret A est à considérer comme une épargne « de précaution », c’est un placement à court terme idéal pour y déposer des liquidités. En effet, il donne la possibilité de disposer facilement de ressources et d’effectuer des versements ou des retraits sans frais. Son utilisation simple peut permettre de faire face, par exemple, à des dépenses imprévues, telles que le remplacement d’un appareil électroménager ou la réparation automobile. De plus, le Livret A est défiscalisé, il n’est pas soumis à une imposition sur les intérêts perçus ni aux prélèvements sociaux. Cependant, il est important de signaler qu’un seul et unique Livret A peut être détenu par personne.

Quant à l’assurance vie, elle apparaît plus comme un placement à long terme, pour financer un projet ou préparer sa retraite. Aussi, contrairement aux idées reçues, l’argent n’est pas bloqué sur une assurance vie, il est possible d’effectuer des retraits (appelés « rachats ») ainsi que des versements. Cependant, selon les contrats, il peut y avoir des frais. De plus, le souscripteur doit s’acquitter de prélèvements sociaux, et la fiscalité est dégressive : il est conseillé de conserver le contrat d’assurance vie durant 8 ans au minimum. Les contrats d’assurance vie présentent aussi de nombreux avantages : ils ne sont ni limités (il est possible d’en souscrire plusieurs) ni plafonnés.

A l’inverse du Livret A où les modalités sont les mêmes, sachez qu’il existe un grand nombre de contrats d’assurance vie, l’utilisation d’un comparateur d’assurances vous permettra de faire le meilleur choix.

Tout savoir sur les tarifs appliqués par une mutuelle santé

Le rôle d’une mutuelle santé est de venir en complément de la Sécurité sociale en matière de remboursement des frais médicaux. Il est donc important de bien choisir sa mutuelle afin de bénéficier des meilleurs services. Pour que l’assuré prenne la meilleure décision, il a tout intérêt à connaître les éléments qui permettent de fixer le prix des assurances.

Les facteurs qui entrent en jeu dans la fixation du prix d’une mutuelle

De nombreux facteurs entrent en jeu dans la fixation du prix d’une mutuelle. Il y a par exemple le nombre de personnes à bénéficier de la couverture santé (personne seule, couple, famille,…). Le niveau de couverture choisi entre aussi en compte, car plus il est élevé, plus la cotisation coûte cher. De plus, le tarif appliqué dépend étroitement des garanties choisies par l’assuré. Il peut aussi arriver que le prix de la mutuelle dépende de l’âge de l’assuré, car plus la personne est âgée, plus elle présente de risques en matière de santé. Il existe également des mutuelles qui couvrent des risques plus importants que d’autres, ce qui fait augmenter les prix.

Réaliser une comparaison de prix avant de choisir sa mutuelle

Étant donné que les assurés peuvent avoir le choix entre plusieurs mutuelles, il est important qu’ils prennent connaissance des différentes offres mises à leur disposition par les acteurs du marché. De ce fait, il peut être nécessaire de réaliser un comparatif de mutuelle santé. Grâce aux devis offerts par les assureurs, l’assuré pourra choisir le tarif le plus adapté à son budget.

Intéressant :

Informez-vous sur la hausse des tarifs d’assurances pour cette année 2013.

Souscrire prêt immobilier lorsque l’on a plus de 50 ans

Si vous êtes âgé(e) de plus de 50 ans et envisagez de souscrire un prêt immobilier afin d’acquérir un nouveau logement, sachez que les banques ne se montrent aujourd’hui plus réticentes à prêter aux seniors du fait de l’allongement de la durée de vie.

Le prêt immobilier senior

Étant généralement difficile pour les plus de 50 ans de connaître précisément le montant de la retraite qu’ils percevront, il leur est recommandé de préférer souscrire un crédit immobilier à taux fixe dont les échéances sont modulables. Un prêt à paliers se veut par exemple une bonne solution puisque le montant des mensualités du remboursement s’adaptera à l’évolution des revenus de l’emprunteur senior.

Le coût de l’assurance de prêt senior

La souscription d’un crédit immobilier entraîne systématiquement celle d’une assurance décès invalidité. Et lorsque l’on est senior le coût de cette assurance peut très vite grimper à cause de l’âge de l’emprunteur. Fort heureusement, les offres d’assurances prêt adaptées aux seniors ne se font désormais pas rares. Certaines banques et compagnies d’assurance proposent des contrats spécifiques aux seniors avec une garantie décès effective jusqu’à un âge de 90 ans !

Si vous avez plus de 60 ans, il vous faudra impérativement passer une visite médicale afin que l’assureur évalue les risques à couvrir. Dans le cas où vous avez moins de 70 ans, votre banque acceptera peut-être de vous octroyer son contrat d’assurance groupe. Il est cependant judicieux de faire jouer la concurrence entre les compagnies d’assurance afin de trouver des contrats sur mesure dont le tarif est le plus avantageux. Si vous souffrez ou avez souffert d’un problème de santé, pensez à la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Elle permet aux personnes présentant des risques aggravés de santé d’accéder à l’assurance de prêt et d’obtenir ainsi un crédit.

Faites-vous aider par un courtier !

Pour que vous soyez certain(e) de réaliser la meilleure opération financière possible, recourez à un courtier spécialisé en assurance de prêt et crédit immobilier. Celui-ci saura négocier pour vous les meilleures conditions au tarif le plus bas du marché !

L’assurance vie : un concept très intéressant…

De plus en plus, les gens souscrivent une assurance décès car ils souhaitent que leurs funérailles puissent se passer comme ils le voudraient exactement, quand le moment fatidique surviendra. C’est donc tout aussi naturellement que l’assurance vie a été instaurée et mise en place.

Des cotisations régulières pour un beau capital

Il est habituel et même usuel de souscrire une assurance pour la santé, pour la couverture de certains évènements mais également pour protéger ses biens comme sa maison, qu’elle soit une villa ou un immeuble, ainsi que sa voiture, qu’elle soit une utilitaire ou une smart occasion… C’est à tout cela que s’est rajoutée l’assurance vie. Elle consiste à ce que l’assuré cotise régulièrement auprès de l’assureur, pendant une durée bien déterminée. En principe, celle-ci est d’une année, renouvelable ou non, mais selon le contrat signé. En échange, la compagnie d’assurance lui versera une rente, dont le montant est également convenu, si le contrat arrive à termes, alors qu’il est encore en vie. En bref, il s’agit d’une épargne avec des avantages fiscaux assez intéressants. Bien qu’encore rare, l’assurance vie existe bel et bien et même, elle offre des avantages incontestables au niveau de la retraite, des investissements…

L’assuré peut être le bénéficiaire

En cas de décès avant la fin du contrat d’assurance vie, la prime sera versé à des bénéficiaires préalablement choisis et dont les noms seront mentionnés clairement par l’assuré, dans le contrat initial. A noter que le souscripteur peut aussi être le bénéficiaire. Cependant, le montant du versement dépendra de la date d’ouverture du contrat, de celle du versement des primes, de l’âge du souscripteur… Il y a également des barèmes qui influent sur les méthodes de calcul pour ce qui est des abattements et des taxations diverses. Par ailleurs, comme toute souscription, il y a aussi des frais inhérents au contrat, à savoir des frais de versement, de gestion administrative, d’arbitrage et également des frais de dossiers comme les enregistrements des actes ou autres.

Un capital d’environ 150 000 euros !

On a pu noter des cas où malgré les convocations et les rappels, des bénéficiaires ne viennent pas réclamer leurs primes. Dans ce cas, le dossier est repris en compte, réétudié en justice afin que les fonds soient versés à la caisse de retraite. Pourtant, avec une assurance vie, des versements effectués avant la 70ème année du souscripteur, le montant relégué peut facilement s’élever jusqu’à environ 150 000 euros ! La somme est déduite des prélèvements sociaux mais elle n’est soumise à aucune taxe au niveau des droits de succession ! En finalité, pour un placement plus qu’intéressant, incontestablement, souscrire une assurance vie en est donc vraiment un !

Informez-vous sur le sujet

Pour en savoir davantage à ce sujet, et sur bien d’autres points encore mais qui soient relatifs au domaine de l’assurance, il suffit de se renseigner auprès de votre assureur. Plus simplement encore, n’hésitez pas à consulter internet et vous référer aux rubriques afférentes à la protection et aux diverses garanties des assurances.  Vous y trouverez des explications claires et intéressantes sur comment assurer convenablement sa voiture, en l’occurrence votre seat occasion ou sa maison qu’elle soit vieille ou moderne, un héritage familial ou un récent achat.