La valorisation et la diversification d’un capital

La valorisation et la diversification d’un capital
Avec les contrats multisupports, l’épargne peut être placée sur des supports très différents. L’épargnant peut à la fois profiter de l’évolution des marchés financiers grâce aux unités de compte et sécuriser une partie du capital avec les fonds euros. Avec les unités de compte, le souscripteur peut investir dans des actions de diverses zones géographiques ou de divers secteurs (immobilier, financier, nouvelles technologies…). Il peut donc se constituer un portefeuille varié et bénéficier d’un large choix de produits d’investissement. Pour optimiser pleinement son portefeuille, il est judicieux de faire évoluer la répartition des actifs en procédant à des arbitrages. Effectivement, ils permettent de diversifier les supports et de faire évoluer un contrat en grande partie sécurisé vers un contrat plus risqué. L’investisseur qui suit régulièrement les marchés financiers peut notamment profiter de la bonne santé financière d’une entreprise en acquérant des parts par le biais d’un arbitrage. Inversement, il peut arbitrer son contrat en vendant des valeurs qui vont lui faire perdre beaucoup à l’avenir. Ils sont aussi un outil pour mettre à l’abri les plus-values acquises. Soit le souscripteur procède lui-même à l’arbitrage, soit cela se fait automatiquement. Cette option de gestion nommée « sécurisation des plus-values »  permet à l’épargnant de déterminer un niveau de plus-value à partir duquel les intérêts seront versés sur un compte sécurisé. Prenons un exemple pour illustrer notre propos.
à une personne détient un contrat d’assurance ayant une valeur de rachat de    10 000 euros et s’est fixée un niveau de plus value de 5% . Donc dès que la plus-value atteindra 500 euros (5% de 10 000), elle sera transférée sur un compte sécurisé.
Une autre option d’arbitrage existe pour protéger son capital. Il s’agit du « stop loss » ou de l’arrêt des moins-values. Cela consiste à désinvestir un support dont la baisse a franchi un niveau déterminé et ainsi de protéger son épargne face à une baisse des marchés financiers.  Par exemple, si nous fixons un seuil de déclenchement de 10 % et que la valeur du support chute de 12 %, celui-ci sera désinvesti.
Avec ses nombreux supports d’investissement et options de gestion, l’assurance vie est le placement idéal pour faire évoluer selon ses objectifs son capital. Découvrez plus d’informations concernant le placement sur www.ouplacervotreargent.fr