Le marché de l’assurance prévoyance en France

La majorité des Français considère l’assurance prévoyance comme un élément de protection indispensable pour la famille, selon un sondage récent réalisé par TNS Sofres. Pourtant, seule la moitié des personnes interrogées disposent d’un contrat prévoyance à titre individuel.

Le fonctionnement de l’assurance prévoyance en France

La loi française reconnaît comme contrat de prévoyance toute couverture sociale d’une personne contre les aléas de la vie, dont l’hospitalisation, l’invalidité, l’incapacité, la maladie ou le décès. En pratique, cette protection permet à l’assuré ou à ses proches de bénéficier de ressources financières en cas de coup dur. Une partie des indemnités est assurée par les organismes de Sécurité Sociale, par le biais des cotisations obligatoires.

La participation de l’assurance maladie reste toutefois limitée et intervient uniquement dans le cadre d’une couverture de base. L’assuré doit ainsi souscrire un contrat de prévoyance à titre individuel, auprès d’assureurs ou de mutuelles santé pour obtenir une protection supplémentaire contre les risques de la vie. Les garanties de la mutuelle peuvent être cumulées avec une assurance complémentaire santé obligatoire.

Situation du contrat prévoyance en France en 2012

Le nombre de contrats d’assurance prévoyance souscrits en France augmente constamment depuis quelques années. Début 2012, les assureurs dénombrent 18,8 millions de garanties décès à titre individuel, en hausse de 3 % en glissement annuel. Les contrats du type GAV – qui couvrent entre autres l’invalidité, la maladie ou l’hospitalisation – s’élèvent à 3,7 millions d’exemplaires, soit 8 % de plus que l’année précédente.

Ces chiffres indiquent un réel intérêt pour la prévoyance chez les Français, un engouement qui ne serait pas étranger à la conjoncture économique mondiale selon certains observateurs. Se sentant de plus en plus vulnérables, les familles s’intéressent de près à des solutions qui garantissent un complément de revenus significatif en cas de coup dur.

L’assurance prévoyance selon les Français

Les statistiques publiées par les organismes d’assurances parlent d’elles-mêmes : l’assurance prévoyance a de beaux jours devant elle. Les assurés partagent-ils le même avis ? Un sondage réalisé fin 2012 par TNS Sofres en partenariat avec un spécialiste de la protection sociale répond à cette question. La majorité des personnes interrogées jugent « important » de souscrire un contrat prévoyance. 34 % estiment même que cette couverture est « indispensable ».

L’étude rapporte néanmoins que, parmi les 959 individus questionnés, la moitié seulement possède une assurance prévoyance individuelle. 36 % des sondés non bénéficiaires d’une prévoyance disent ne pas en avoir besoin ; 35 % déplorent leur peu de moyens pour pouvoir s’assurer. La méconnaissance des produits et des risques compte également parmi les raisons évoquées par les non-assurés, notamment les plus jeunes. Ces données révèlent une réalité flagrante : les compagnies d’assurance doivent encore batailler dur pour convaincre l’autre moitié des Français de demander un devis d’assurance prévoyance et de se couvrir contre les aléas de la vie.