Une création de liquidités supplémentaires

Une création de liquidités supplémentaires

En ayant recours à ce placement, on peut mettre de côté un capital qui sera nécessaire en cas de décès de l’un de ses proches. Par exemple, ces sommes serviront à maintenir notre niveau de vie ou même à régler les droits de succession de la personne décédée. Il s’agit donc réellement d’un outil de prévoyance, on met de l’épargne de côté « au cas où ». Avec la loi TEPA3, le paiement des droits de succession pour le conjoint survivant est supprimé. En revanche, les autres héritiers devront s’acquitter de droits de succession qui peuvent s’avérer élevés. Avec l’assurance vie, on peut prévoir ce financement. De la même sorte, avec le capital constitué, on peut régler une dette d’emprunt du défunt dont le règlement nous incombe.